Rejoignez-nous !

Les profils de candidatures recherchés sont des personnes "curieuses" ayant l’envie de gérer des projets et du relationnel.

 

Pour avoir le temps de s'intégrer et de mener à bien une mission, il faut du temps, 2 mois minimum.

 

Profils :

  • animation de l'Atelier des enfants
  • spécialiste en hydrologie, eau, irrigation,
  • ingénieur agronome,
  • atypique, n'hésitez pas à nous contacter.

 La maîtrise de l’espagnol est indispensable, même si la population parle également quechua.

 

 Notre association a des moyens très limités, les candidats devront financer eux-mêmes leur voyage et leurs moyens de subsistance. Aucune rémunération n'est possible. Il faut compter 1200 euros environ pour un aller retour France vers la Bolivie (Paris vers Santa Cruz de la Sierra [VVI]).

 

Bien sûr, il faut être sensible au développement et à la coopération... et également avoir envie de partir à la découverte des gens (nous sommes en zone rurale) et ne pas avoir peur d’être dans une zone rurale peu peuplée, pauvre et manquant de moyens matériels. Il faut être rigoureux pour mener à bien ces projets, tout en ayant énormément de patience et de diplomatie. La découverte de la culture et des habitudes de vie sera très enrichissante pour les personnes souhaitant s’investir.

 

Dans la communauté d’El Terrado, en zone rurale pauvre, les dépenses quotidiennes sont modestes pour des européens. Vous pouvez subvenir à vos besoin pour 5 euros par jour en faisant vos courses au marché hebdomadaire ou dans l’épicerie de Vila Vila.


Notre association pouvant permettre un accès à un logement (rudimentaire) dans une maison réservée aux
invités vous permettant d’y coucher. En ville, Sucre ou Potosi, les moyens financiers nécessaires sont un peu plus conséquents, mais la Bolivie reste dans l’ensemble un pays « très abordable ». Pour Sucre l’hôtel Cruz de Popayan est à 20 à 30 euros par nuit. Pour manger comptez 15 euros par jour .

La prise en charge des bénévoles est assurée par notre correspondant de Sucre. 

  • Autre piste, nous travaillons avec La Guilde actuellement qui propose des volontariats en missions courtes.

La vie sur place nécessite un certain temps d’adaptation réciproque et le rythme est différent de l’Europe. Nous privilégions par ailleurs les actions de durée. C’est pourquoi nous conseillons que le séjour ne soit pas inférieur à un mois sur place. (vous pouvez cependant vous rendre une fois à Sucre au milieu du séjour si besoin).

 

Si vous pensez pouvoir nous aider, soit en France, soit en partant comme volontaire, vous pouvez nous contacter par mail en nous envoyant un mail motivé avec votre CV.

N’hésitez pas à poser vos questions, il vaut mieux éclaircir tout de suite certains points plutôt que d’imaginer des choses irréelles…